À la découverte d’Amsterdam ! (Pour les gourmands)

Le week end dernier, j’ai profité du 11 novembre férié pour m’accorder un break de quatre jours dans les Pays Bas, afin de rejoindre une amie à Amsterdam.

Amsterdam ! J’en ai toujours entendu parlé, et pourtant je n’y étais jamais allée. En effet, tous mes copains qui s’y rendaient, pendant ma scolarité, n’y allaient que pour leur légendaire weed légale, afin de pouvoir profiter des coffee shops, et des femmes du quartier rouge… Ce qui était loin d’être mon idée d’un week end de rêve !

Mais cette année, une bonne amie à moi, Aurélie, s’y est installée pour travailler dans l’entreprise Nike, et ce fut donc une occasion idéale pour visiter cette magnifique ville avec une habituée des lieux. Ni une, ni deux, j’ai pris mes billets d’avion pour aller la rejoindre.

Dans cet article, je vais vous expliquer comment s’est organisé mon voyage, vous parler de mes adresses coup de cœur, et enfin vous donner mes astuces pour profiter d’Amsterdam en toute sérénité. Alors… Bonne visite !

Voyager sans pression.

Comme je vous l’ai dit plus tôt, je rejoignais pour quatre jours une amie qui travaillait là bas. J’avais donc mon vendredi férié, et j’avais posé mon lundi. Mais Aurélie, elle, travaillait ces deux jours. J’ai donc organisé deux jours de visites en solitaire.

Ou plutôt… J’ai décidé de ne rien organiser.

J’ai envoyé quelques messages à des amies ayant déjà visité la ville pour leur demander les bonnes adresses qu’elles avaient retenues. J’ai noté toutes ces adresses sur un petit carnet, que je gardais juste sous la main.

Ce week end était pour moi l’occasion de prendre un bol d’air et de me relaxer. Je ne voulais pas prévoir, pas me chronométrer. Je cherchais à profiter de la ville, mais également profiter de faire la grasse matinée si j’en avais envie. Je ne voulais pas m’obliger à quoi que ce soit. Et si je n’avais pas le temps de voir tout ce que j’aurais aimé voir ? Je reviendrais. Honnêtement, ça enlève beaucoup de pression de se mettre dans cet état d’esprit.

En effet, j’adore voyager, mais j’ai tendance à penser que chaque minute passée à dormir est une minute perdue. Pourtant, non, et je me suis rendu compte qu’en se baladant sans but, sans objectifs et en prenant son temps, on appréciait les endroits visités d’autant plus, en s’émerveillant des petits rien qui rendent les balades agréables.

J’ai également regardé tous les moyens de transport disponibles dans la ville : le tram, le métro, les bus, et bien entendu les légendaires vélos ! En bref, lorsque l’on est à pied dans Amsterdam, pas de panique : tout est facilement accessible. Et même les villes excentrées sont bien desservies, avec des trains réguliers. Ils partent d’Amsterdam Central Station, la gare par laquelle vous arrivez depuis l’aéroport. Avec une carte ou un GPS, impossible de se perdre !

Enfin, j’ai prévu un bagage léger pour pouvoir le laisser à la consigne de la gare le lundi et vendredi, afin de visiter la ville les mains libres. Si vous faites comme moi, attention ! Une fois déposée, vous ne pourrez reprendre quelque chose dans votre valise sans repayer (7€/jour). Donc n’y oubliez pas votre carte ou votre téléphone… Et pensez à avoir un petit sac à main/dos avec tout votre nécessaire pour tenir la journée.

Voyager seule à Amsterdam !

amsterdam-5

Et oui ! C’est simple en fait, just do it !

Le vendredi, après avoir posé ma valise à la gare, je me suis laissée porter. J’ai suivi des gens, tout simplement ! Et la majorité des personnes sortant de la gare se dirigeant vers l’hyper centre, j’ai fait de même.

En faisait ainsi, on se retrouve tout de suite dans le quartier le plus touristique de la ville. J’entendais parler français partout, en marchant le long d’enseignes très connues type H&M. Je n’ai pas trouvé les prix moins chers qu’en France, et de toute façon je n’étais pas là pour faire du shopping… Je n’ai donc pas été passionnée par cet hyper centre.

Dans une boutique, j’ai demandé à un vendeur où il me conseillait de manger. J’étais arrivée en ville à 13h, il en était 15 et la faim se faisait sentir ! Il m’a conseillé le restaurant HEMA. HEMA, c’est une enseigne néerlandaise proposant de la déco, de la vaisselle, des accessoires de bureau, du linge de maison, du make up…. Bref, de tout, pour très peu cher. Une véritable caverne d’Ali Baba ! Et dans cet immense magasin se trouvait effectivement un self, où des plats typiques et rapides étaient proposés. J’ai mangé une soupe « Deutch » à base de légumes et saucisse, qui bien qu’à l’aspect inquiétant, était délicieuse ! Accompagnée de pain & bacon, le tout pour… 3€50. La magie d’HEMA.

amsterdam-3

Pour mon lundi de nouveau seule à Amsterdam, mon amie et moi avions tracé un itinéraire sur une carte de la ville, avec les adresses que l’on m’avait conseillées. Je n’ai pas pris beaucoup de photos ce jour là, je vous donne donc les adresses en vrac !

Un brunch à Bakers & Roasters : Une super cuisine, belle à voir et bonne à manger. Selon Aurélie, le meilleur brunch de la ville. Je suis allée à cette adresse : Kadijksplein 16, 1018 AC Amsterdam. Il est à environ 10-15 minutes à pied d’Amsterdam Central Station, pratique donc de s’y rendre après avoir posé la valise. Ce n’est pas donné, les prix sont « standard français ». Très sympathiques, les serveuses m’ont montré sur leur ordinateur le tram à prendre pour me rendre au plus vite à mon deuxième lieu.

Musée MOCO. Depuis central station, le tram 5 (2,90€/trajet, valable une heure si changement) amène directement à Museum Plein, où sont regroupés une bonne partie des musées de la ville. Le Musée Van Gogh, le Rijksmuseum, en font partie. Mais je ne suis allé visiter qu’un musée, qui abritait une exposition qui m’intéressait particulièrement : les œuvres de Banksi et d’Andy Warhol. Ce musée est assez petit mais tellement mignon  ! C’est une grande maison ancienne, à l’intérieur de laquelle ont été conservées boiseries et cheminées. Un très bel endroit dans lequel on sent les œuvres vivre. J’ai vraiment apprécié l’intimité que l’on semble avoir avec les tableaux.

La tour A’DAM (tant de jeux de mots en un nom…) Pour être honnête avec vous, je ne suis pas montée en haut de cette tour. C’était au programme, mais il pleuvait et il y avait du brouillard, ce qui rendait la vue panoramique beaucoup moins attrayante. Mais pour sûr, si j’y retourne, cette tour sera un passage obligé. Si vous êtes dans le centre d’Amsterdam, vous devrez prendre un Ferry pour accéder à la partie nord. Ils sont gratuits, la vue y est jolie, et il y en a très régulièrement jusqu’à très tard ! Ensuite, pour une dizaine d’euros, vous montez tout en haut et pouvez siroter un verre au bar panoramique offrant une vue à 360° sur la ville. Personnellement, on m’a eue à « jolie vue ». Mais le MUST, l’incroyable attraction de cette tour, est sa balançoire. En effet, au 20ème étage, une balançoire est installée, qui vous permettra de vous balancer en toute tranquillité d’esprit (non) au dessus du vide. Oui, AU DESSUS DU VIDE. Si vous aimez les jolies vues et les sensations fortes, je n’ai qu’un conseil : go.

Enfin, plutôt que de vous réécrire tout ceci, voici un extrait de mon carnet de voyage, qui vous livre mes ressentis immédiats sur ce vendredi après midi.

Voyager à Amsterdam avec une guide !

amsterdam-17

Et enfin, voici le résumé de ma visite guidée avec Aurélie. Vous aurez donc tous ses secrets d’expatriée, et ceux de la Nike team, ses collègues français (et un espagnol) !

Le vendredi soir, après avoir diné dans un restaurant Italien (car les locaux ne mangent pas que typique, non non !) nous sommes allés boire un verre dans le petit bar  CAFE TOKO. Décoré d’un joli papier peint à motifs palmiers, ce bar sert d’excellents Gin Tonics et vous fera danser au son du DJ du soir. Des clients sympathiques nous ont donné des masques à plumes qui ont fait la joie de nos stories snapchat, et la soirée est donc passée vite entre Gin To’ et danse.

C’était sans compter la révélation de la nuit : le petit restaurant The Butcher, en face, proposant des burgers cuisinés devant vous, abriterait une salle secrète à l’intérieur de laquelle on ne peut entrer qu’à l’aide du mot de passe. Nous guettons les personnes sortant du Butcher et en effet, un couple beaucoup trop habillé pour un restaurant de burgers, finit par sortir. Au troisième, nous nous décidons à aller voir.

Une fille visiblement ivre nous propose d’échanger le mot de passe de la soirée secrète, dont elle sort, contre un morceau de résine. Nous n’en avons pas, mais elle nous assure quand même  : « Chiken Wings ! If you say Chiken Wings, you’ll get in. » (Trad : Le mot de passe est ailes de poulet.) Nous décidons de tenter le tout pour le tout, et entrons dans le restaurant. Honnêtement, j’étais plus excitée que devant un film d’espions, je me sentais en plein dedans. Et en effet, au fond du restaurant, une porte en acier s’ouvre lentement à notre arrivée, laissant avancer une jeune femme… tenant une liste à la main.

Malheureusement, même à grand renfort de « Chiken wings », la jeune fille ne nous laissera pas rentrer. Peut être trop de baskets aux pieds de la Nike team pour cette soirée chic.

Le samedi,  nous nous levons tard, prenons notre temps et partons donc à la visite d’Amsterdam vers midi. Première étape : manger ! Aurélie nous amène dans un café-restaurant traditionnel bondé dans lequel nous mangeons un sandwich avocat-bacon accompagné d’une bière blanche. L’ambiance est très agréable, ces bistrots sont sombres avec des ampoules à faible puissance, ce qui provoque immédiatement une sensation d’intimité.

amsterdam-8

En ville, un marché est installé qui durera toute la journée. Les vélos s’amassent par centaines aux alentours du marché, et je suis impressionnée de voir tout ce que les gens réussissent à transporter avec ce simple moyen de locomotion ! Nous traversons le marché, riant des casquettes « Amsterdam » aux motifs cannabis. Aurélie nous prend des espèces de mini crêpes au nutella que l’on dévore. Pour ceux qui sont en voiture : les fleurs sont très peu chères par rapport à la France. Si vous aimez les intérieurs remplis de plantes, n’hésitez pas à en rapporter ! amsterdam-13

Pour finir par un café, Aurélie m’amène dans le concept store HUTSPOT. Ce grand magasin abrite des collections de vêtement, un coiffeur barbier, et un café à l’étage. Une décoration très typée scandinave, de grandes photos affichés au mur, des petites lumières intimistes… Ce lieu a vraiment tout pour plaire. Nous avons ensuite rejoint la team « baguette » (les français travaillant chez Nike, auto-només ainsi) pour une excursion dans une ville voisine : Heindhoven. Une fête des lumières y avait lieu, et la ville devenait un circuit géant au gré duquel installations et numéros artistiques jouant avec la lumière prenaient place. Une très belle découverte, permettant de visiter Heindhoven tout en y profitant des installations !

En fin de soirée, la faim commençait à se faire sentir. Nous avons alors repris les voiture pour nous diriger vers le « Mac Donalds Best » situé au bord de l’autoroute reliant les deux villes. Un Mac Donald pas comme les autres : de l’enseigne au décor, en passant par les présentations des plats et les tenues des employés, tout y est au goût des années 70 ! Idéal pour se prendre pour Sandy  de Grease et chanter que « You’re the one that I want ! The one I want ouhouhouh !« . Pour les menus et les prix, rien ne change en revanche.

amsterdam-22 amsterdam-25

De retour à Amsterdam, nous avons fini la soirée dans un immense bar The Tara, non loin du quartier rouge, et pourtant à l’écart de toute l’agitation y régnant. Dans une ambiance tamisée à la décoration très originale, nous avons savouré des cocktails. Niveau confort, ce lieu est idéal, il se compose de plusieurs pièces ayant chacune une ambiance, la nôtre étant une pièce aux murs bleu vif et aux gros canapés en cuir rouge. Une salle de billard est également présente, mais il y avait du monde et nou n’avons pu y jouer. La fatigue se faisant sentir (non loin des 4h du matin), nous avons fini par rentrer nous coucher.

amsterdam-28 amsterdam-26

Le dimanche, nous partîmes nous balader en ville de nouveau, et j’étais surprise et heureuse de voir que tout était ouvert. Magasins, restaurants, il y a l’embarras du choix. Nous avons marché le longs des belles maisons aux murs colorés, parfaitement alignées, parfois peints entièrement de noir. Nous nous sommes de nouveau arrêtées dans un café traditionnel, où nous avons mangé des bitterballens, des boulettes frites à base de viande mixée. Leur goût est surprenant, mais je me suis régalée ! Pour le dessert, nous sommes allées déguster une apple pie à Winkel 43 réputé pour être l’endroit qui propose les meilleures de tout Amsterdam. En effet, bien que copieuse, elle fut mangée !

amsterdam-29

Nous nous sommes encore un peu promenées le long des canaux. Le paysage d’Amsterdam, avec ses canaux et ses maisons anciennes, est d’un romantisme inégalable. Mais, comme notre vie entière semble tourner autour de la nourriture plus que tout autre chose, nous avons fini par aller retrouver les baguettes à Foodhallen. Foodhallen, c’est un petit coin de paradis. Une sorte d’immense hangar remplis de petits stands abritant des restaurants proposant des cuisines du monde entier. Plusieurs bars (à bière, à vin, à Gin Tonics) sont également présent pour palier à la soif ! Nous avons opté pour un apéro au vin rouge et Gin To’, suivis d’un menu sushis, un régal. Des tables de toutes les tailles peuvent accueillir votre groupe, le tout dans un joyeux capharnaüm. Pour un dimanche soir, il y a de l’ambiance ! Jusqu’à notre départ vers 23h, le lieu ne désemplit pas.

amsterdam-41 amsterdam-31

Je pensais écrire un article très court avec quelques adresses… Et je réalise maintenant que même en prenant mon temps et en ayant l’impression de ne pas tout voir… J’ai pu profiter de la ville et découvrir des endroits typiques, bien plus intensément qu’en survolant la ville à vitesse grand V.

Maintenant, vous savez donc tout ! Les adresses et les ambiances que j’ai parcourues, et j’espère avoir pu vous donner envie d’aller à votre tour visiter cette ville des Pays Bas.

N’oubliez pas, les photos sont à regarder dans la galerie en haut de l’article.

 

 

Toutes les photographies sont de moi et sont soumises à un copyright. Merci de me citer si vous les utilisez. 

Effy's world

2 Comments

  1. Répondre

    Emy Bertaux

    23 novembre 2016

    Tes photos sont sublimes !
    Merci j’ai encore plus envie d’y aller maintenant !
    Je garde tes adresses sous le coude du coup !

    Des bisous.

    • Répondre

      Effy's world

      23 novembre 2016

      Merci beaucoup ! Je suis ravie si j’ai pu donner envie d’y aller, personnellement j’ai vraiment adoré !

      Bisous ma belle.

Laisser un commentaire

RELATED POSTS

%d blogueurs aiment cette page :